Le mot vie dans la bible

1- Il insuffle en ses narines haleine de vie : et c’est le glébeux, un être vivant.

2- Les années de vie de Lévi : cent trente-sept ans.

3- Les années de la vie de Qeat, cent trente-trois ans.

4- Les années de la vie d’’Amrâm, cent trente-sept ans.

5- 15 Vois ! J’ai donné en face de toi, aujourd’hui, la vie et le bien, la mort et le mal.

6- La vie économique était intense dans les villes et dans les campagnes cananéennes.

7- Je le donnerai à IHVH-Adonaï tous les jours de sa vie ; le rasoir ne montera pas sur sa tête.

8- Je plie, comme un tisserand, ma vie ; il me rogne de la trame.

9- 16 Adonaï est en eux ; ils vivront avec tout ce en qui est vie de mon souffle.

10- Nous ignorons tout de sa vie privée, sinon qu’à la différence peut-être de son contemporain Jérémie, il était marié.

11- Placé entre la vie et la mort, Israël est un otage qui ne devra son salut qu’à l’amour de IHVH-Adonaï.

12- Il s’identifie au sujet de son discours et trouve dans sa vie personnelle les symboles qui expriment toute sa mystique.

13- 5 Mon pacte était avec lui vie et paix.

14- 11 Oui, ma vie s’achève dans l’affliction, mes années dans le soupir.

15- 10 Oui, la nappe de vie est avec toi ; en ta lumière, nous voyons la lumière.

16- 4 Oui, ton chérissement est meilleur que la vie ; mes lèvres t’exaltent.

17- 5 Ainsi, je te bénis dans ma vie ; en ton nom j’élève mes paumes.

18- 19 Ne donne pas l’être de ta tourterelle à l’animal ; n’oublie pas avec persistance la vie de tes humiliés.

19- 33 Je poétise pour IHVH-Adonaï en ma vie ; je chante mon Elohîms en mon existence.

20- Louange, IHVH-Adonaï, mon être ! 2 Je louange IHVH-Adonaï en ma vie ; je chante mon Elohîms en mon existence.

21- Elle est l’arbre de vie par excellence, donc le bien suprême.

22- 18 Elle est un arbre de vie pour ceux qui l’étreignent ; ceux qui s’y appuient sont en marche.

23- 10 Entends, mon fils, et prends mes dires : les années de vie se multiplieront pour toi.

24- 22 Oui, ils sont vie pour qui les trouve ; pour toute sa chair, guérison.

25- 6 Elle n’aplanit pas la voie de la vie ; ses cercles se meuvent sans que tu le saches.

26- 35 Qui me trouve trouve la vie et diffuse le vouloir de IHVH-Adonaï.

27- 11 Bouche du juste, nappe de vie ; bouche des criminels couvre la violence.

28- 16 L’œuvre du juste est pour la vie ; la récolte du criminel pour la faute.

29- 19 Certitude de justification, la vie ; à poursuite du mal, sa mort.

30- 30 Fruit du juste, arbre de vie ; le sage prend les êtres.

31- 28 À voie de justification, vie ; son chemin, route de non-mort.

32- 4 Langue guérisseuse, arbre de vie ; la perversion en elle est brisure du souffle.

33- 31 Oreille qui entend, exhortation de vie ; elle nuite à l’entraille des sages.

34- 21 La mort et la vie sont en main de la langue ; ceux qui l’aiment mangent son fruit.

35- 7 Souviens-toi de ce que ma vie est un souffle ; mon œil ne retourne pas voir le bien.

36- 12 Tu m’as fait vie et chérissement ; ta sanction garde mon souffle.

37- 18 Il épargne à son être le pourrissoir, à sa vie de passer sous le dard.

38- 20 Sa vie a la nausée du pain ; son être, de la nourriture appétissante.

39- 14 Leur être meurt en pleine jeunesse ; leur vie dans les puteries.

40- 53 Ils confinent ma vie dans une fosse, et manient la pierre contre moi.

41- Une prolongation de vie leur est donnée jusqu’au temps et à l’époque.

42- Pour illuminer nos yeux, notre Elohîms nous donnait un peu de vie dans notre servitude.

43- Règles de vie pour les adeptes : ch.

44- › 46 Ceux-là s’en iront vers la punition de pérennité, et les justes vers la vie de pérennité.

45- Luc narre ainsi la vie de Iéshoua‘ comme constituant un document historique central dans l’histoire universelle.

46- Mais en cours de routes les soucis, la richesse, les plaisirs de la vie les asphyxient.

47- 4 En lui la vie – la vie la lumière des hommes.

48- 36 Qui adhère au fils a la vie en pérennité.

49- 26 Oui, comme le père a la vie en lui-même, ainsi donne-t-il au fils d’avoir la vie en lui-même.

50- 33 Oui, le pain d’Elohîms, c’est celui qui descend du ciel et donne vie à l’univers.

51- 47 Amén, amén, je vous dis : Celui qui adhère a la vie en pérennité.

52- Le pain que je donne, c’est ma chair, pour la vie de l’univers.

53- 50 Et, je le sais, son ordre est vie en pérennité.

54- Mais puisque vous la rejetez, vous jugez vous-mêmes que vous ne valez pas la vie en pérennité.

55- Tous ceux qui sont fixés pour la vie en pérennité adhèrent.

56- Paul, chaque ligne de ses lettres l’atteste, en restera marqué durant sa vie entière.

57- 6 Car la pensée de la chair est la mort, la tendance du souffle, vie et paix.

58- 19 Si dans cette vie nous avons espéré le messie, nous sommes seulement les plus pitoyables des hommes.

59- Paul nous livre des renseignements autobiographiques qui nous permettront de mieux connaître les circonstances de sa vie passionnée (11,21-12,18).

60- 3 Oui, vous êtes morts, et votre vie est cachée dans le messie en Elohîms.

61- 17 Oui, le testament est confirmé par la mort ; il n’a aucune force pendant la vie du testateur.

62- La vie nouvelle exige la consécration de l’homme dans l’amour du découvrement de Iéshoua‘ le Messie (1,13-2,10).

63- La vie nouvelle issue de la communion au messie (1,1-4).

64- La vie nouvelle des enfants d’Elohîms (2,28-4,12).

65- 14 Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons les frères.

66- 12 Qui a le fils a la vie ; qui n’a pas le fils d’Elohîms n’a pas la vie.

67- Celui-là est le vrai Elohîms, la vie de pérennité.

68- 11 Après les trois jours et demi, un souffle de vie venu d’Elohîms entre en eux.

Laisser un commentaire