Le mot de dans une phrase | Phrase avec le mot de

1- Tout le long de l’escalier les taches de sang se répétaient.

2- Dites-moi, mon ami, demanda le maire au valet de chambre, vos maîtres faisaient-ils chambre commune ?

3- Le brigadier, un vieux soldat de Crimée, visiblement ému, hésitait.

4- La pièce où on pénétra n’offrait rien de bien insolite.

5- Effroyable était le désordre de cette pièce.

6- Ah ! dit le valet de chambre, Monsieur et Madame prenaient le thé lorsque les misérables sont entrés !

7- Près de la pendule, gisaient les lampes ; les globes étaient en morceaux, l’huile s’était répandue.

8- Le ciel de lit avait été arraché et couvrait le lit.

9- L’étoffe des fauteuils était hachée de coups de couteau et par endroits le crin sortait.

10- Évidemment le comte et la comtesse de Trémorel s’étaient défendus courageusement et longtemps.

11- Et au souvenir de son amitié pour le comte, oubliant son importance, jetant son masque d’homme impassible, il pleura.

12- Une bande de fous furieux ou de malfaiteurs pris de frénésie, avait certainement passé la nuit dans la maison.

13- Les assassins ne s’étaient pas doné la peine de forcer les serrures ; ils avaient procédé à coups de hache.

14- Les livres de la bibliothèque étaient à terre, pêle-mêle.

15- Seulement, le crime commis, les valeurs enlevées, les assassins avaient senti le besoin de se réconforter.

16- On retrouva dans la salle à manger des débris de leur souper.

17- À force de volonté, l’excellent M Courtois avait recouvré son sang-froid habituel.

18- Avant d’aller relever les cadavres, dit-il, je vais expédier un mot au procureur impérial de Corbeil.

19- Ordre fut doné à un gendarme d’atteler le tilbury du comte et de partir en toute hâte.

20- Le parc de Valfeuillu est très vaste ; mais c’est de droite et de gauche qu’il s’étend.

21- De la maison à la Seine, il n’y a guère plus de deux cents pas.

22- Devant la maison verdoie une belle pelouse coupée de corbeilles de fleurs.

23- On prend pour gagner le bord de l’eau une des deux allées qui tournent le gazon.

24- Au milieu du gazon, on aperçut quelque chose de rouge que le juge de paix alla ramasser.

25- C’était une pantoufle que le valet de chambre reconut pour appartenir au comte.

26- Plus loin, on trouva un foulard blanc que le domestique déclara avoir vu souvent au cou de son maître.

27- M Courtois comprit toute l’importance de ces traces.

28- Et, suivi seul du juge de paix, il s’approcha du corps.

29- Tous deux lui avaient vu cette robe grise ornée de passementeries bleues.

30- Cette version expliquait les traces de la lutte.

31- M Courtois parlait avec animation, cherchant à faire pénétrer ses impressions dans l’esprit du juge de paix.

32- M Courtois en était là de ses investigations lorsqu’il parut frappé d’une idée subite.

33- Vous dites donc, interrogea le maire, que c’est de votre bateau que vous avez aperçu le corps ?

34- Il tressaillit et pâlit sous l’épaisse couche de hâle déposée sur ses joues par la pluie et le soleil.

35- On allait regagner la maison, lorsque le valet de chambre proposa de franchir la douve.

36- Les empreintes laissées par les Bertaud sur les deux côtés du fossé venaient de lui sauter aux yeux.

37- Et, après un examen de quelques minutes, il ordona de placer l’échelle plus loin.

38- Le trouble du père et du fils devenait de plus en plus manifeste.

39- Brigadier, ordona monsieur le maire, au nom de la loi, arrêtez ces deux hommes et empêchez toute communication entre eux.

40- Philippe semblait près de se trouver mal.

41- Pour le vieux La Ripaille, il se contenta de hausser les épaules et de dire à son fils :

42- Avec tout cela, murmurait M Courtois, pas de traces du comte !…

43- Il s’agissait de relever le cadavre de la comtesse.

44- Dans sa main gauche crispée était un lambeau de drap commun, grisâtre, arraché probablement au vêtement d’un des assassins.

45- Portons la comtesse à la maison, ordona le juge de paix, nous verrons ensuite à chercher le cadavre du comte.

46- Le valet de chambre, et le brigadier qui était revenu, durent réclamer l’assistance des domestiques restés dans la cour.

47- Ce fut alors un concert terrible de cris, de pleurs et d’imprécations.

48- M et Mme de Trémorel étaient, on le vit bien en cette occasion, adorés de leurs gens.

49- En lui semble s’être incarnée la solenité parfois un peu roide de la magistrature.

50- Cette dernière raison l’a empêché de se marier, bien qu’il se sentît fait pour la vie de famille.

51- Naturellement gai, il doit s’enfermer à double tour lorsqu’il a envie de rire.

52- Passé neuf heures, bonsoir, persone, plus de docteur.

53- Quel malheur pour ma commune, que ce crime, disait-il au juge d’instruction, quelle honte ! Voilà Orcival perdu de réputation.

54- Enfin, il s’épanouissait dans l’exercice de ses fonctions, et le plaisir de parler le dédommageait un peu de ces angoisses.

55- Cinq hommes, par moi requis et tous les gens de la maison battent le parc.

56- Si leurs recherches ne sont pas couronées de succès, j’ai sous la main des pêcheurs qui sonderont la rivière.

57- Le juge d’instruction se taisait, hochant simplement la tête de temps à autre en signe d’approbation.

58- Au fait, non, dit-il, autant ne rien voir avant l’arrivée de notre agent.

59- Mais j’aurais bien besoin de renseignements sur le comte et la comtesse de Trémorel.

60- Et, au souvenir de toutes les qualités de ses amis, M Courtois éprouva une certaine gêne dans la gorge.

61- Le comte de Trémorel, reprit-il, était un homme de trente-quarante ans, beau garçon, spirituel jusqu’au bout des ongles.

62- M Sauvresy, dit-il, était le premier mari de Mme de Trémorel ; mon ami Courtois avait négligé ce fait…

63- Ne partageriez-vous pas, monsieur, demanda-t-il, les opinions de monsieur le maire sur le compte des époux Trémorel ?

64- La comtesse de Trémorel, née Berthe Lechaillu, était la fille d’un pauvre petit instituteur de village.

65- C’est dire que mieux que persone il avait le droit de prendre femme à son gré.

66- C’est ce beau domaine que les époux choisirent pour passer leur lune de miel.

67- Berthe était de ces femmes qui naissent tout exprès, ce semble, pour épouser les millionaires.

68- Elle sut rester simple, avenante, modeste, tout en prenant le ton de la plus haute société.

69- On aimait aussi Sauvresy, un de ces cœurs d’or qui ne veulent même pas soupçoner le mal.

70- Sauvresy était de ceux qui croient, quand même, à l’amitié de leurs amis, à l’amour de leur maîtresse.

71- Hector avait eu une jeunesse plus qu’orageuse, toute remplie de débauches bruyantes, de duels, de paris, d’amours.

72- Peuh ! tout Corbeil a jasé de cela, dans le temps.

73- M Plantat eut un mouvement de lèvres qui pouvait signifier : « Je sais bien d’autres choses encore.

74- « C’est pendant cette maladie interminable qu’éclatèrent l’amour de Berthe et l’affection de Trémorel pour Sauvresy.

75- Il eut des heures de souffrance, jamais une seconde d’enui.

76- « Jusqu’au moment suprême, il avait conservé la plénitude de ses facultés.

77- Immense fut la douleur du comte et de la jeune veuve.

78- M de Trémorel surtout paraissait absolument désespéré, il était comme fou.

79- M Hector, particulièrement, avait vieilli de vingt ans.

80- Le juge d’instruction arrêta, d’un signe de tête, le père Plantat.

81- Savez-vous, monsieur le juge de paix, demanda-t-il, si les rendez-vous à l’hôtel de la Belle Image avaient cessé ?

82- À la suite de cette scène, on ne les revit plus à la Belle Image.

83- Mme de Trémorel pouvait être jalouse, son mari avait dans ses écuries des trotteurs de premier ordre.

84- Je vous demanderai de poursuivre, monsieur, reprit M Domini.

85- Et un an après la mort de Sauvresy, M de Trémorel épousait sa veuve…

86- Seul, le docteur, qui n’avait cessé d’étudier le vieux juge de paix, remarqua son subit changement de physionomie.

87- M Courtois pensa qu’il était de sa dignité d’enlever la parole au père Plantat.

88- Poussez-le donc, commanda le maire, que l’exaspération de la foule gagnait peu à peu, poussez-le !

89- Ce malheureux offrait l’image de la terreur arrivée à son paroxysme.

90- S’il est coupable, murmurait le vieux juge de paix, comment diable est-il revenu ?

91- Pendant qu’on le tirait, dans la cour, il a essayé de se débarrasser de son porte-monaie.

92- J’ai ramassé le porte-monaie qui était tombé dans les massifs de fleurs près de la porte, et le voici.

93- Il y a dedans un billet de cent francs, trois louis et sept francs de monaie.

94- Savez-vous, lui demanda-t-il brusquement, si Guespin avait de l’argent hier ?

95- Mais il pouvait avoir des économies, un billet de cent francs, par exemple, qu’il lui répugnait de changer.

96- Et, s’apercevant de l’effet produit par sa déposition, bien vite le valet de chambre ajouta, en manière de correctif :

97- Vous pouvez vous retirer, dit le juge d’instruction, coupant court aux appréciations de M François.

98- L’inocence et l’impossibilité de la démontrer ! répondit à voix basse le père Plantat.

99- On lui apporta un verre d’eau, et il le but d’un trait avec une expression de volupté indéfinissable.

100- Êtes-vous maintenant en état de me répondre ? lui demanda le juge.

101- Un sourire amer plissa les lèvres de Guespin, et il répondit :

102- Les moindres gestes alors, les plus rapides mouvements de physionomie peuvent acquérir une signification énorme.

103- Un fugitif éclair de l’œil dénonce un avantage remporté ; une imperceptible altération de la voix peut être un aveu.

104- Eh ! s’écria Guespin avec la rage de l’impuissance, je vous le dirais que vous ne me croiriez pas !

105- Au bout de quatre ans, on me regardait comme un garçon de talent, dans la partie.

106- Oh ! vous retrouverez mon dossier à la préfecture de police.

107- Il ne vous dira pas que, dégoûté, jusqu’à la tentation du suicide, de cette vie abjecte, j’ai voulu en sortir.

108- Il ne vous dira rien de mes efforts, de mes tentatives désespérées, de mon repentir, de mes rechutes.

109- Je suis habile, on m’a doné de l’ouvrage.

110- J’ai occupé successivement quatre places, jusqu’au jour où, par un de mes anciens patrons, j’ai pu entrer ici.

111- Mais demandez si jamais on a eu à se plaindre de moi…

112- M Domini n’avait pas perdu de vue son plan d’attaque.

113- Deux grosses larmes emplirent ses yeux secs et brillants jusque-là, et roulèrent silencieuses le long de ses joues.

114- La résolution de Guespin, résolution qu’affirmait son regard, ne surprit nullement le juge d’instruction.

115- Voyons, Guespin, dit-il, si d’une manière quelconque vous avez eu conaissance de ce crime, je vous en conjure, dites-le moi.

116- Tâchez de mériter quelque indulgence par votre franchise et votre repentir.

117- Par tout ce qu’il y a de plus saint au monde, répondit-il, je suis inocent.

118- Et pourtant, je vois bien que si on ne trouve pas les coupables, c’en est fait de moi.

119- Les convictions de M Domini se formaient et s’affermissaient peu à peu.

120- Ce fil précieux, M Domini était certain de le tenir.

121- Le juge d’instruction remit Guespin au brigadier de gendarmerie, avec l’ordre, de ne pas le perdre de vue.

122- Ce bonhomme n’était pas de ceux qui se troublent.

123- Tant de fois il avait eu maille à partir avec la justice qu’un interrogatoire de plus le touchait médiocrement.

124- Il expliqua les prudentes raisons de leur mensonge.

125- On essaya de le faire s’expliquer sur ses allusions.

126- À preuve, ajouta-t-il, qu’ils doivent y être encore et que peut-être il y a du gibier de pris.

127- Mais juste au moment de la chasse, c’est contrariant.

128- Ce nom éteignit brusquement la verve narquoise de La Ripaille ; ses petits yeux gris exprimèrent une singulière inquiétude.

129- Le vieux maraudeur était bien trop fin pour ne pas s’apercevoir de l’effet produit.

130- Le père Plantat fit remarquer que persone, très probablement, n’avait rien mangé de la journée.

131- Comme cependant on dona raison au père Plantat, M Courtois essaya de suivre l’exemple général.

132- Très émus de ce crime affreux, inquiets du mystère qui recouvrait encore cette affaire, ils renfermaient et dissimulaient leurs impressions.

133- Chacun, à part soi, étudiait la probabilité de ses soupçons et gardait sa pensée intime.

134- Il était peut-être le moins tourmenté des quatre convives de ce lugubre repas.

135- Ce crime ne lui semblait pas de ceux qui font passer des nuits blanches aux juges d’instruction.

136- Assis l’un près de l’autre, le père Plantat et le docteur Gendron s’entretenaient de la maladie qui avait enlevé Sauvresy.

137- La nouvelle du double meurtre se répandait dans le pays, la foule croissait de minute en minute.

138- Elle encombrait la cour et de plus en plus devenait audacieuse.

139- C’était, ou jamais, pour le maire d’Orcival, le moment de se montrer.

140- Aussi, que de murmures contre cet acte d’autorité !

141- Quelle superbe occasion de discours ! M Courtois ne la manqua pas.

142- Tel dans l’Histoire de la Restauration on représente Manuel, au moment du fameux : « Empoignez-moi cet homme-là.

143- On croit avoir triomphé de la maladie, on rengaine la lancette, on se trompe.

144- De l’état aigu, l’inflammation passe à l’état chronique et se complique de pneumonie et de phtisie tuberculeuse.

145- Il y a eu, disait le père Plantat, deux ou trois consultations qui n’ont pas doné de résultats favorables.

146- C’est un gaillard qui fait le commerce des simples et qui a su y gagner de l’argent, un certain Robelot…

147- Je le soupçone même de doner des consultations et de faire de la pharmacie à huis clos.

148- Il a été pendant plus de cinq ans mon garçon de laboratoire et encore maintenant, quand j’ai quelque manipulation délicate…

149- Le docteur s’arrêta, frappé de l’altération des traits de l’impassible père Plantat.

150- En effet, dit-il, monsieur le juge de paix est d’une pâleur.

151- Avec mon maudit estomac, dès que je change l’heure de mes repas…

152- Arrivant à la péroraison de sa harangue, M Courtois enflait la voix et abusait vraiment de ses moyens.

153- J’ai fait comprendre à tous ces gens l’indécence de leur curiosité, dit-il, tous se sont retirés.

154- Que voulez-vous ? lui demanda durement M Courtois, de quel droit osez-vous pénétrer ici ? Qui êtes-vous ?

155- M Lecoq, de la Sûreté, envoyé par la préfecture de police, sur demande télégraphiée, pour l’affaire en question.

156- Qu’est-ce qu’un médecin ? C’est un homme grave tout de noir habillé et cravaté de blanc.

157- Chacun sait que l’artiste est un joyeux vivant, portant chapeau pointu, veste de velours et de grandes manchettes.

158- Des favoris de la nuance des cheveux encadraient une face blême, bouffie de mauvaise graisse.

159- Ses gros yeux à fleur de tête semblaient figés dans leur bordure rouge.

160- Un sourire candide s’épanouissait sur ses lèvres épaisses qui, en s’entrouvrant, découvraient une rangée de longues dents jaunes.

161- Sa physionomie, d’ailleurs, n’exprimait rien de précis.

162- C’était un mélange à doses à peu près égales de timidité, de suffisance et de contentement.

163- Et selon les hasards de la conversation, suivant qu’il était satisfait ou mécontent.

164- M Lecoq gobait un carré de pâte ou adressait au portrait un regard qui était tout un poème.

165- Quoi ? ce que sait, monsieur le juge d’instruction ? interrompit l’agent de la Sûreté, je le sais déjà.

166- Nous disons assassinat ayant le vol pour mobile, et nous partons de là.

167- Nous avons ensuite l’escalade, le bris de clôture, les appartements bouleversés.

168- Le cadavre de la comtesse a été trouvé, mais le corps du comte est introuvable.

169- Ah ! il a de rudes charges contre lui, ce Guespin.

170- Ici, je suis arrivé depuis plus de deux heures déjà, j’ai même entendu le discours de monsieur le maire.

171- Et satisfait de l’effet produit, M Lecoq avala un carré de pâte.

172- Pardon, répondit l’agent de la Sûreté, j’espère pourtant que monsieur le juge voudra bien m’entendre.

173- Monsieur le juge n’a qu’à s’informer rue de Jérusalem, répondit-il, on lui dira que je sais mon métier.

174- L’important, pour bien faire une enquête, est de n’être point conu.

175- C’est assez juste, objecta M Plantat venant au secours de l’agent de la Sûreté.

176- Donc, poursuivit M Lecoq, quand on m’a dit, là-bas c’est en province, j’ai pris ma tête de province.

177- Puisque vous savez tant de choses, lui dit-il sèchement, nous allons procéder à l’examen du théâtre du crime.

178- Je suis aux ordres de monsieur le juge d’instruction, répondit laconiquement l’agent de la Sûreté.

179- M Lecoq s’engagea le premier dans l’escalier, et tout d’abord les taches de sang lui sautèrent aux yeux.

180- M Courtois fut très touché de rencontrer cette sensibilité chez un agent de police.

181- Il pensait que cette épithète de commisération s’appliquait aux victimes.

182- M Lecoq eut un coup d’œil pour le portrait de la bonbonière.

183- Imbéciles ! disait-il d’une voix irritée, doubles brutes ! Non, vrai, on ne travaille pas de cette façon.

184- Ce n’est pas une raison parce qu’on tue les gens afin de les voler, de tout casser chez eux.

185- Agenouillé sur le tapis, il promenait sa main à plat sur le tissu épais, au milieu des morceaux de porcelaine.

186- Il pouvait rester beaucoup de thé dans la théière, objecta le père Plantat.

187- Je le sais, répondit M Lecoq, et c’est justement ce que j’étais en train de me dire.

188- Eh bien ! dit le père Plantat, c’est justement l’heure de cette pendule qui m’a frappé.

189- Était-elle donc encore debout, prenant une tasse de thé à trois heures du matin ? C’est peu probable.

190- C’est encore moins à cette heure-là, qu’en plein mois de juillet, au lever du jour, on assassine les gens.

191- Et tirant de sa poche la bonbonière à portrait, il goba un carré de guimauve et dit :

192- La simplicité de ce moyen de contrôle, auquel persone n’avait songé, ne laissait pas de surprendre les spectateurs.

193- Voilà, dit-il au docteur, un drôle qui ne manque pas de moyens dans sa partie.

194- Les explications du juge d’instruction le tirèrent de ses méditations ; il se leva.

195- Pour ce qui est de Guespin, il avait probablement de bones raisons pour ne point aller à la noce.

196- M Lecoq, lui, ne jugea pas à propos de se prononcer encore.

197- Comme un médecin au lit du malade, il veut être sûr de son diagnostic.

198- Il était retourné à la cheminée, et de nouveau faisait marcher les aiguilles de la pendule.

199- Successivement elle sona la demie de onze heures, puis minuit, puis minuit et demi, et une heure.

200- On done un coup de pouce aux aiguilles, mais on ne pense pas à mettre la sonerie d’accord.

201- Survient alors un bonhomme de la Sûreté, un vieux singe qui conaît les grimaces et la mèche est éventée.

202- Il se peut, reprit-il, que monsieur le juge de paix ait raison.

203- Il nous reste, par bonheur un moyen de vérification, nous avons le lit, je parie qu’il est défait.

204- J’aurais besoin, monsieur, d’un domestique, pour me doner un coup de main.

205- Défait, oui, répondit l’agent de la Sûreté, mais on ne s’y est pas couché.

206- Je suis sûr de ce que j’avance, interrompit l’homme de la police.

207- Défaire un lit est aussi difficile, plus difficile peut-être que de le refaire.

208- Pour le refaire, il n’est pas indispensable de retirer draps et couvertures et de retourner les matelas.

209- Or, M de Trémorel était de taille à occuper le lit dans toute sa longueur.

210- Si claire était la démonstration de M Lecoq, si palpables étaient ses preuves qu’il n’y avait pas à douter.

211- Et son nez pétilla, pour ainsi dire, au souvenir sans doute de quelque bone histoire.

212- Il me paraît prouvé, murmura le juge d’instruction, que M de Trémorel n’était pas couché.

213- Sans compter, fit négligemment M Lecoq, qu’on retrouverait sur les draps une goutte au moins de sang.

214- Hélas ! soupira le bon M Courtois, nous conaissons de pires catastrophes.

215- Il n’est pas de semaine où les journaux…

216- Le bouleversement de la maison vous paraît insensé, eh bien, je suis surpris qu’il ne soit pas plus affreux encore.

217- Qu’eussiez-vous dit, justiciables d’Orcival, s’il vous eût été doné de voir l’animation, l’emportement de votre impassible juge de paix !

218- C’est une porte qui crie en tournant sur ses gonds, c’est une des marches de l’escalier qui craque.

219- Songez, docteur, à l’isolement de cette habitation.

220- De là, aussi la presque impossibilité de doner la physionomie exacte et réelle d’une instruction difficile.

221- Je n’ai rien trouvé de décisif, répondit-il, mais je n’ai rien trouvé non plus qui dérange mes prévisions.

222- Il n’acheva pas, peut-être, lui aussi, reculait-il devant sa part de responsabilité.

223- La nature de ces blessures, continua M Lecoq, sera un indice précieux qui me fixera complètement.

224- Eh bien, voilà, continua Baptiste, de l’air le plus tranquille du monde.

225- Baptiste s’exprimait lentement, mettant, on le sentait, un art infini à augmenter les angoisses de son maître.

226- Il paraît, m’a dit Justine, que c’est une lettre de Mlle Laurence qui a mis Madame dans cet état…

227- Il restait là, anéanti, ne bougeant ; se lamentant au lieu de courir.

228- Comment, demanda-t-il, une lettre de Mlle Laurence, elle n’est donc pas ici ?

229- Rappelez-vous, monsieur, les allusions de La Ripaille.

230- Le père Plantat interrompit brusquement l’agent de la Sûreté.

231- Le vieux juge de paix, l’homme de bronze, comme dit M Courtois, rougit imperceptiblement, un peu embarrassé de sa vivacité.

232- Mlle Courtois est une de ces jeunes filles qui ont droit à tous les respects.

233- Mais il est de ces abominations qu’aucune législation ne saurait atteindre, et qui me révoltent.

234- La discussion se serait peut-être prolongée, sans le juge d’instruction qui, ayant tiré sa montre, fit un geste de dépit.

235- Le ton impérieux de M Domini glaça sur les lèvres de M Lecoq quelques réflexions dont il attendait le placement.

236- Le père Plantat restait chargé de surveiller la suite des investigations de l’homme de la préfecture de police.

237- Dès que l’agent de la Sûreté se trouva seul avec le vieux juge de paix :

238- Et comme le père Plantat souriait un peu, il goba un carré de pâte et ajouta :

239- Arriver quand une instruction est commencée, est déplorable, monsieur le juge de paix, tout à fait déplorable.

240- Il s’arrêta, récapitulant, sans doute, le résultat de ses perquisitions et reprit :

241- L’agent de la Sûreté le regarda, il ne bougea pas.

242- Il est malin, ce juge de paix de campagne.

243- Il veut nous laisser l’honeur de la découverte.

244- Pourquoi ? Il est d’ici, a-t-il peur de se faire des enemis ? Non.

245- C’est un de ces hommes qui ne craignent pas grand-chose.

246- Il a trouvé quelque chose de si surprenant qu’il n’ose s’expliquer.

247- Une subite réflexion changea le cours des confidences de M Lecoq.

248- Comment, balbutia-t-il d’un air absolument abasourdi, c’est vous, monsieur l’agent de Sûreté, un homme habile, expérimenté qui…

249- On a, dit le procès-verbal de monsieur le maire d’Orcival, trouvé l’instrument avec lequel on a tout brisé ici.

250- L’agent de la Sûreté s’était relevé et s’époussetait :

251- Et les observations de l’agent dérangeant sans doute son système, il ajoutait d’un air contrarié :

252- Il se redressa un peu interdit, et après un moment de méditation :

253- Il s’arrêta, immobile, songeur, une de ses mains appuyée sur son front.

254- M Lecoq ne songeait pas à interroger le vieux juge de paix.

255- Moi aussi, fit-il, monologuant à haute et intelligible voix, cette circonstance de la hache me dérange.

256- L’indication de la hache est-elle vraie ou fausse, bone ou mauvaise.

257- Je me croyais sûr du caractère des assassins et alors l’enquête allait de soi, tandis que maintenant…

258- Les plis de son front, la contraction de sa bouche, trahissaient l’effort de sa pensée.

259- C’est une habitude déplorable que j’ai comme cela de réfléchir et de chercher tout haut.

260- Le vieux juge de paix avait un sourire d’indulgence.

261- Oh ! c’est fort simple, monsieur le juge de paix.

262- Mon point de départ admis, je n’avais, pour tomber juste, qu’à prendre le contre-pied des apparences.

263- Peut-être, approuva l’agent de la Sûreté à demi-voix, peut-être votre observation est-elle juste.

264- On n’a bu dans aucun de ces verres, déclara-t-il résolument.

265- M Lecoq sourit, et, allant ouvrir la porte de la salle à manger, il appela :

266- Le valet de chambre de feu M le comte de Trémorel accourut.

267- La figure de ce brave garçon était décomposée.

268- Avait-on l’habitude au château de monter du vin à l’avance ?

269- Il n’y avait donc jamais une certaine quantité de bouteilles pleines dans la salle à manger ?

270- Non, monsieur ; feu monsieur le comte m’avait autorisé à emporter pour l’office le vin de la desserte.

271- Feu monsieur le comte, monsieur et le brave garçon eut une larme ne buvait presque jamais de liqueur.

272- Il n’y avait donc pas dans les armoires de bouteilles de rhum ou de cognac entamées ?

273- Cette fois-ci, mon brave, montre-nous tes talons pour tout de bon.

274- Aussitôt que le valet de chambre eut fermé la porte :

275- Eh bien ! demanda l’agent de la Sûreté, que pense monsieur le juge de paix ?

276- L’agent de la Sûreté, alors, flaira successivement tous les verres et toutes les bouteilles.

277- Allons, bon ! s’écria-t-il en haussant les épaules, encore une preuve nouvelle à l’appui de mes suppositions.

278- Ce n’est même pas du vin, monsieur, qu’il y a au fond de ces verres.

279- Que monsieur le juge de paix prene la peine de sentir.

280- Seulement, capables des plus artificieuses combinaisons, ils ignoraient l’art de les mener à bien.

281- Leurs malices étaient, ainsi que l’eût dit le digne M Courtois, cousues de fil blanc.

282- Les planchers brûlent les pieds, disait un policier célèbre, dans une maison où on vient de commettre un crime.

283- Encore faut-il les qualités de l’emploi, mille diables ! et tout le monde, Dieu merci ! ne les a pas.

284- M Lecoq ! M Lecoq ! murmurait le vieux juge de paix.

285- Eh ! monsieur, je ne dis rien que de juste.

286- Nous ne tirerons rien par surprise de cet entêté.

287- Il nous donera le mot de son rébus quand nous l’aurons deviné, pas avant.

288- Il est aussi fort que nous, ma mignone, il ne lui manque absolument qu’un peu de pratique.

289- Il n’y a pas d’erreur possible, répondit l’agent de la Sûreté.

290- Non, disait-il, non, monsieur le juge de paix, madame de Trémorel n’a pas fui.

291- On pourrait m’objecter que c’est de droite et de gauche que l’eau et la vase ont jailli.

292- Mais ces traces de lutte, sur le sable, là, dit-il.

293- Monsieur le juge de paix daigne sans doute plaisanter, répondit-il, ces marques-là ne tromperaient pas un lycéen.

294- Et après un instant de méditations, répondant à sa pensée intime, il ajouta :

295- Il n’est que deux façons de traîner un cadavre.

296- Mais le vieux juge de paix n’avait plus l’air de l’écouter et paraissait plongé dans les calculs les plus abstraits.

297- La nuit tombait, un brouillard léger comme la fumée d’un feu de paille se balançait au-dessus de la Seine.

298- Il faut rentrer, dit tout à coup le père Plantat, aller voir où le docteur en est de l’autopsie.

299- Et lentement, l’agent de police et lui regagnèrent la maison.

300- Je vous serai fort obligé, continua M Domini, de surveiller la fin de l’opération.

301- Le docteur Gendron n’en a plus, vient-il de me dire, que pour quelques minutes, et j’aurai ses notes demain matin.

302- Je me propose d’envoyer un architecte relever le plan exact de la maison et du jardin.

303- Puis, remarqua le vieux juge de paix, il faudra, sans doute un supplément d’instruction ?

304- Je ne le pense pas, fit le juge d’instruction, d’un ton de certitude.

305- Je demanderai donc à monsieur le juge d’instruction la permission de ne lui présenter mon rapport que demain, dans l’après-midi.

306- Je regrette vraiment, poursuivit le juge d’instruction, qu’on vous ait appelé avec trop de précipitation et sans grande nécessité.

307- Quoi ! ne put s’empêcher de dire le vieux juge de paix, vous auriez, monsieur, recueilli des indices nouveaux !

308- Mais les ténèbres de la prison ont des terreurs salutaires.

309- Mais Guespin, interrogea anxieusement le vieux juge, avez-vous de nouveau questioné Guespin.

310- Oh ! fit M Domini, pour ce qui est de celui-là, tout est dit.

311- Ils n’ont pas encore retrouvé le cadavre de M de Trémorel qu’ils supposent avoir été entraîné par le courant.

312- Et cette veste est à Guespin ? demandèrent ensemble le vieux juge de paix et l’agent de la Sûreté.

313- Ce lambeau de la veste de Guespin, savez-vous ce qu’il était devenu ?…

314- Ah ! murmura le père Plantat, c’est lui que nous avons retrouvé dans la main de la comtesse.

315- Vous l’avez dit, monsieur le juge de paix.

316- Que pensez-vous, je vous prie, de cette preuve de culpabilité du prévenu ?

317- M Domini n’avait pas relevé l’exclamation, il n’entendit pas la réflexion de M Lecoq.

318- Dans la salle de billard du château de Valfeuillu, le docteur Gendron venait d’achever sa funèbre besogne.

319- La nuit était venue et une grosse lampe, à globe de cristal dépoli, éclairait cette scène sinistre.

320- Au bruit de la porte, M Gendron se redressa vivement :

321- Le docteur ne prit pas la peine de réprimer un mouvement de vive impatience.

322- L’altération des traits et de la voix du docteur ne pouvait être causée par la tâche qu’il venait de remplir.

323- Je crois savoir, dit-il, les raisons de l’émotion de M le docteur.

324- Les yeux du docteur eurent, en s’arrêtant sur l’agent de la Sûreté, une expression d’immense stupeur.

325- Je dois partager avec monsieur le juge de paix l’honeur du système qui nous a amenés à prévoir ce fait.

326- Il prit la lampe et passa de l’autre côté du billard.

327- Cependant le visage de la comtesse avait été lavé soigneusement, les plaques de sang et de vase avaient été enlevées.

328- La marque des coups était ainsi plus visible, mais on retrouvait sur cette figure livide les traces de sa beauté.

329- M Lecoq se tenait en haut du billard, se penchant pour examiner de plus près.

330- Mme de Trémorel, disait le docteur Gendron, a reçu dix-huit coups de poignard.

331- Les yeux de la comtesse avaient conservé une expression effrayante.

332- Il semblait que de sa bouche entrouverte ce cri allait s’échapper : « À moi ! au secours ! »

333- La lame du couteau devait être large de trois centimètres et longue de vingt-cinq au moins.

334- On doit les supposer postérieures de deux heures au moins à celle qui a déterminé la mor

Laisser un commentaire