Le mot bras dans une phrase | Phrase avec le mot bras

1- Le père Plantat semblait consterné ; les bras lui tombaient.

2- L’assassin est arrivé par-derrière, le bras levé, il a bien choisi sa place et a frappé avec une force terrible.

3- Des bandes de toile, comme on en ajuste après les saignées, entouraient ses deux bras nus.

4- Le domestique, qu’on ne gronde jamais, avait encore le bras douloureux de l’étreinte de M Lecoq.

5- Nous allumerons un grand réchaud de charbon, nous nous endormirons dans les bras l’un de l’autre, et tout sera dit.

6- Il dénoua presque brutalement les bras de miss Fancy et la repoussa.

7- De la fenêtre de sa chambre, Berthe suivait les deux amis qui, bras dessus bras dessous, remontaient la route d’Orcival.

8- Ils se donaient le bras et avaient l’air des plus heureux amoureux de la terre.

9- Et quoi qu’il arrive, mon mariage est irrévocablement rompu et Berthe me retombe sur les bras pour l’éternité.

10- Pour l’apercevoir, il lui fallait se hausser sur ses oreillers et se pencher en s’appuyant sur le bras droit.

11- L’agent de la Sûreté prit le bras du vieux juge de paix et le serra énergiquement.

12- L’agent de la Sûreté prit alors le bras du père Plantat et le tenant fortement :

13- Trémorel rentrait, il n’y avait plus à hésiter, il saisit presque brutalement le bras de Laurence.

14- Aurait-elle rendu l’âme dans tes bras ? demanda Binos, toujours gouailleur.

15- À quel moment a-t-elle commencé à l’entourer charitablement de son bras ?

16- Elle en a profité pour lui enfoncer dans le bras la pointe de son instrument.

17- Binos avançait avec précaution, en étendant les bras pour tâter les murs des deux côtés.

18- Dix minutes après, M Paulet et sa fille s’acheminaient à pied, bras dessus, bras dessous, vers la place Pigalle.

19- Il le fallait, il le fallait, dit Binos en agitant les bras comme un acteur de mélodrame.

20- En même temps, il avançait la tête et le bras par l’entrebâillement.

21- La respiration lui manqua, ses bras s’agitèrent dans le vide, ses jambes fléchirent, et il s’affaissa sur lui-même.

22- Que ne sommes-nous restés un peu plus longtemps ! Notre présence aurait peut-être arrêté le bras de l’assassin.

23- Viens par ici, mon cher, lui dit Nointel, en passant son bras sous le sien.

24- Oh ! oh ! dit-il en serrant fortement le bras de Gaston, je ne suis pas fâché d’être venu jusqu’ici.

25- Mais Claudine était déjà accrochée au bras de son seigneur russe, qu’elle entraînait vers sa voiture.

26- Il mit son bras sous le mien et j’eus bientôt sa confidence :

27- Il m’avait repris le bras et me le serrait avec une tendresse de frère…

28- Ce renseignement que je m’étais procuré par l’intermédiaire de mes amis de la Sûreté me cassa bras et jambes.

29- À ma vue, il lâcha la queue de la poêle, éleva les bras en l’air et poussa des cris d’enthousiasme.

30- C’est indigne ! c’est indigne ! répétai-je en étendant mes bras qui tremblaient.

31- Et je m’enfuis dans la rue, le laissant les bras ouverts.

32- Je restais là, bras ballants et bouche bée, quand la voix de madame de Gabry résona à mon oreille.

33- C’était la charge d’un commissionaire et j’en avais les bras endoloris.

34- Mais le jeune homme le souleva comme une plume et le mit sous son bras en souriant.

35- Vingt fois le jour, je me perchais, en bambin que j’étais, sur le bras de ce siège antique.

36- Je la pris dans mes bras et la montai dans l’escalier de madame de Gabry comme un petit enfant endormi.

37- Je vis passer dans un couloir sa femme de chambre, qui portait sur son bras des draps parfumés de lavande.

38- D’ailleurs, je ne me croise pas les bras et, s’ils ont leurs affaires, j’ai les mienes.

39- Je montrai mes bras bons au travail, on ferma les portes.

40- Maintenant elle s’appuie sur mon bras et je suis tout fier et tout ému.

41- Elle a cherché à se dégager de mes bras en criant :

42- Or, à cette distance, le Notaire venait d’apercevoir un cadavre qui flottait sur l’eau, les bras crispés autour d’une planche.

43- Elle avait pris les deux bras l’un après l’autre et les avait secoués.

44- Les bras avaient cette élasticité molle qui suit la mort.

45- Un homme comme vous n’a jamais les bras croisés.

46- Le lendemain, comme la vieille dame était sortie, je pris l’enfant dans mes bras et je me sauvai.

47- Vous voulez donc que votre femme soit étranglée dans vos bras ?

48- La femme qui la reçut dans ses bras me la tendit, à moi, son aïeul.

49- Rocambole laissa son bras suspendu, et s’adressant à Gurhi :

50- En même temps, elle détacha de son bras un gros bracelet d’or massif et le lui dona.

51- Elle me reconut, en dépit de mes habits d’homme, jeta un cri, me prit dans ses bras et m’emporta :

52- La vipère jaune sortit et vint s’enrouler autour du bras de Gurhi.

53- Alors Gurhi étendit le bras dans la direction de Vanda endormie.

54- Enfin, miss Cécilia lui prit doucement les bras et lui dit :

55- Elle s’était appuyée sur son bras et c’était à elle maintenant à le soutenir, car il chancelait.

56- Et elle quitta brusquement son bras et prit la fuite.

57- Et il étendit les bras pour saisir Gipsy et la serrer sur son cœur.

58- Et elle passa les deux bras autour du cou de Milon.

59- Alors, se conformant à la coutume, Rocambole prit la jeune fille dans ses bras et l’emporta en disant :

60- Un des deux hommes s’élança sur Gipsy, demi-morte de frayeur, la prit dans ses bras et l’emporta malgré ses cris.

61- Les deux bras de Rocambole, inertes tout à l’heure, l’avaient saisi comme deux mâchoires de fer.

62- Elle reprit le bras de Rocambole et s’y appuya avec une confiance ingénue.

63- Le ravisseur reprit Gipsy dans ses bras et descendit.

64- Le bras gauche continuait la mystérieuse histoire de la jeune fille.

65- Et, jetant un cri de joie, elle avait couru au-devant de lui, les bras tendus.

66- L’un des deux hommes portait dans ses bras quelque chose qui se débattait.

67- Tout à coup Marmouset pressa vivement le bras de Rocambole.

68- Elle vient à lui, les bras tendus, et lui offre son front en disant :

69- Rocambole prend la jeune fille dans ses bras et répète en regardant les Ravageurs :

70- Et son bras s’allongea dans la direction de Bob, son doigt pressa la détente du pistolet.

71- Elle faisait avec ses bras des mouvements de gymnastique.

72- Elle était redevenue grave, les bras tombés, les yeux à terre.

73- Il avait pris le bras de Clotilde, il le serrait violemment, sans qu’elle pût comprendre.

74- Entre ses bras nus, elle tenait encore un des dossiers.

75- Elle avait serré ses bras nus sur sa gorge nue.

76- Pascal et Clotilde restèrent au bras l’un de l’autre, noyés d’une extase, divinement joyeux et triomphants.

77- De ses deux bras souples, elle l’étreignit à son tour, mêlée à lui, entrée dans son corps.

78- Et, presque toujours, il avait au bras Clotilde, qui entrait avec lui chez les pauvres gens.

79- Et, dès qu’elle fut en haut, chez eux, elle s’évanouit presque dans les bras de Pascal.

80- L’ataxie s’était déclarée, il ne marchait plus déjà qu’au bras d’un domestique.

81- Elles étaient dans les bras l’une de l’autre, lorsque Pascal rentra.

82- Et elle chancela, foudroyée, elle s’abattit entre les bras de Ramond, qui l’étreignit fraternellement, dans un sanglot.

83- Félicité, déjà, s’était avancée, le bras tendu.

84- Que faire ? Cavaillon prit le bras de M Fanferlot et sortit avec lui.

85- Fanferlot, croyant qu’elle allait tomber, tendit les bras pour la retenir.

86- Son cœur se brisa, il ouvrit les bras et pressa Prosper contre sa poitrine.

87- Quand il arriva à la place désirée, Madeleine se levait et prenait le bras d’un Persan constellé de pierreries.

88- Peut-être, mon joli mignon, peut-être ! Mais j’ai le bras plus long encore.

89- Il avait les bras libres ; mais tous les enemis revenaient à la charge.

90- Elle ouvrit ses bras et Raoul s’y précipita en disant d’une voix étouffée :

91- J’ai mes bras et mon intelligence, c’est de quoi vivre.

92- Il recula de trois pas, levant les bras au ciel, avec tous les signes d’une surprise immense.

93- À la fin, il revint se planter droit, les bras croisés devant Prosper.

94- Avec une brutalité inouïe, il saisit sa femme par le bras et la jeta de côté, en criant :

95- Mais elle revint à la charge, et se précipitant sur Raoul elle l’étreignit entre ses bras en disant :

96- Il releva la manche de son paletot, mit son bras à nu et poursuivit :

97- Les bras de M Goliadkine en tombèrent, pour employer une expression courante.

98- Je viendrai chercher la protection de tes bras à deux heures précises.

99- Vous avez entendu quoi ? » Et la jeune fille, redevenue étrangement calme, laisse le bras de Raoul.

100- Le vicomte étendit les bras dans un geste immense et désespéré et il les laissa retomber avec accablement.

101- Elle se blottit dans ses bras avec un gémissement.

102- Je retins plus fortement encore le bras de M de Chagny, puis nous entendîmes distinctement ces mots :

103- Gustave offrit timidement son bras à Lénora, qui l’accepta en tremblant et en rougissant.

104- Lénora avait pris son bras et voulut le guider, bien qu’il n’eût pas besoin de ce soin.

105- En disant ces mots, il offrit le bras à Lénora qui l’accepta gaiement.

106- Lénora, en plein air et au bras du négociant, avait recouvré sa liberté d’esprit.

107- Votre père, Lénora ? Il pardonera tout, et me recevra dans ses bras comme un fils retrouvé…

108- On t’avait arrachée de ses bras et conduite à la ferme.

109- Elle passa encore une fois avec effort les bras autour de mon cou, et ses lèvres effleurèrent les mienes.

110- Mais je sentis bientôt ses bras défaillir, et son âme monta vers Dieu dans un dernier soupir.

111- Charousek me saisit le bras et le secoua violemment.

112- Le commissaire de police surgit soudain à la porte d’entrée les bras en croix pour que persone ne pût sortir.

113- Son Excellence enveloppe l’assistance dans un rond de bras négligent.

114- Le chef d’escadron tenant Rosina à demi nue dans ses bras l’entraîne lentement au rythme de la danse.

115- Jeta un regard scrutateur dans notre direction, et prit tranquillement Jaromir par le bras pour l’entraîner dans la boutique.

116- Son bras tremblait imperceptiblement contre ma poitrine.

117- Il me suffisait de tendre le bras pour toucher les toits.

118- J’embrassai Georgette, passant un bras autour de ses épaules.

119- « Je voudrais aller me coucher, monsieur, dit-il enfin, en levant le bras à demi.

120- Je voyais dans l’ombre sa tête penchée, ses bras croisés et ses genoux.

121- « Étends les bras : empoigne-les comme j’ai fait cette nuit.

122- J’ai bientôt les deux bras cassés par la fatigue.

123- Je le pris par le bras et doucement je l’entraînai vers la maison.

124- Mais il resta le bras en l’air, plus tremblant de peur que de colère.

125- Le soir, le comte polonais se montra dans les salons de jeu ayant à son bras mademoiselle Zelma.

126- Mais, en arrivant, les bras me tombèrent de stupéfaction et je demeurai cloué sur place.

127- Regardez, dit Arrowhead, étendant un bras devant lui avec une grâce tranquille ; l’Ontario !

128- Alors, non-seulement la vigilance, mais le sang-froid, la promptitude et la vigueur du bras devenaient nécessaires pour éviter le péril.

129- Si nous en avons un, Mabel, il y aura plus d’un bras prêt et disposé à vous défendre.

130- Le major Duncan avait raison, interrompit Dunham en posant la main sur le bras de son compagnon.

131- Il ne tombera pas un cheveu de sa tête tant que j’aurai le bras et l’œil sûrs.

132- Pathfinder prit le bras d’Eau-douce et sortit du fort.

133- Je tenais Madeleine par la main pour la soutenir, et madame de Mortsauf donait le bras à Jacques.

134- — Est-ce possible ! demanda-t-elle les bras pendants et le visage stupéfié.

135- La cloche sona le dîner, elle prit mon bras et s’y appuya complaisamment.

136- Elle garda le silence, et pressa mon bras sur son cœur.

137- — Ne vous calomniez point, dit-elle en me remuant le bras avec violence, peut-être valez-vous mieux que moi.

138- — Adieu, mon ami, dit-elle en s’arrêtant, en jetant sa tête sur mon cœur et ses bras à mon cou.

139- La jeune fille s’empressa de se lever, et elle enlaça de ses bras le cou de son grand-père.

140- Puis elle s’élança vers le vieillard, qui la serra dans ses bras et appela sur elle les bénédictions de Dieu.

141- Avant peu, reprit Trent en étendant son bras sur la table, je veux que vous me teniez un autre langage.

142- La porte s’ouvrit, mais ne laissa entrer qu’un bras couvert de mousse de savon, avec une forte odeur de tabac.

143- Quilp et Richard s’en allèrent, bras dessus, bras dessous, comme une véritable paire d’amis.

144- Il prit donc le bras de Jujube et tous deux sortirent plus ou moins abrités par le parapluie partagé.

145- La jolie jambe ! fit-il ; si je lui offrais mon bras ?

146- Allons, venez ! ajouta Pistache, en passant son bras sous celui de son ami.

147- Georgette s’échappa du bras de son cavalier et vint tomber à genoux près du blessé évanoui :

148- Il se dressa, tendit ses bras vers la jeune fille et, d’une voix tremblante d’émotion :

149- Alors, Georgette lui prit la tête dans ses bras et lui dit quelques mots à l’oreille.

150- Elle songeait que M Forsyth était un fort bel homme ; jamais encore elle n’avait vu des bras aussi vigoureux.

151- Ne craignez rien, ma chère enfant ! dit Gédéon appuyant tendrement sa main sur le bras de la jeune fille.

152- Ce fut donc avec une bouteille sous chaque bras qu’il rentra dans la salle à manger.

153- En cet instant, un jeune homme saisit vigoureusement le bras de Michel.

154- Un piano ? s’écria Maurice, en saisissant convulsivement le bras du jeune homme.

155- Mais quels clients ? Où allez-vous ? gémit Maurice en s’accrochant au bras de Gédéon.

156- Alors, Rouletabille, très aimable, le prit par le bras et lui conta dix anecdotes de son voyage.

157- Le bras étendu dans la direction de la terre, il montrait des lumières qui allaient et venaient sur le rivage.

158- Pendant ce temps, lord Burydan et Oscar s’étaient jetés dans les bras de leurs amis.

159- Mon Dieu, que je suis heureuse ! s’écria-t-elle en se jetant d’un élan passioné dans les bras de son mari.

160- L’automobile, enlevée par cent bras vigoureux, parcourut une trentaine de mètres par-dessus les têtes des spectateurs.

161- Frédérique s’affaissa inanimée, morte peut-être, dans les bras de ceux qui l’entouraient.

162- L’instant d’après, le père et la fille se jetaient en pleurant dans les bras l’un de l’autre.

163- Frédérique s’était jetée, en pleurant, dans les bras de son amie.

164- Roger s’élança et ne put que recevoir dans ses bras Frédérique évanouie.

165- Qu’est-ce que c’est que cela ? demanda Frédérique en prenant d’un geste instinctif le bras de son mari.

166- Quittant brusquement le bras de son mari, elle s’était élancée en courant de toute la vitesse de ses jambes.

167- Les deux époux se jetèrent dans les bras l’un de l’autre, en une étreinte passionée.

168- Les deux jeunes gens tombèrent dans les bras l’un de l’autre.

169- L’un n’était guère moins robuste que Goliath lui-même ; l’autre portait le bras en écharpe et était pâle et affaibli.

170- Le jeune homme se précipita dans les bras de son père.

171- Il aperçut au premier rang Pablo Hernandez, qui s’avançait en donant le bras au chimiste Maubreuil.

172- Et, prenant le bras de Mlle Rumigny, qui obéissait automatiquement, il s’avança en homme qui conaissait la maison.

173- Il avait pris Mlle Rumigny par un bras et l’entraînait doucement vers la porte du bureau.

174- M Rumigny, honteux et épouvanté, se précipita vers elle, s’agenouilla et lui dit en la pressant dans ses bras :

175- Et puis, c’était le moment où Mathilde Stangerson faisait son entrée dans l’église, au bras de son père.

176- Rouletabille me serrait le bras comme s’il avait peur de tomber…

177- M Stangerson donait le bras à Mme Darzac.

178- Oh ! il la frappait à tour de bras ! J’en aurais pleuré, si j’avais été poète.

179- Il était en sueur, les bras nus, le col arraché, un lourd marteau à la main.

180- Eh ! mon ami, Mathilde Stangerson conaissait M Darzac avant qu’elle n’eût franchi à son bras le fort d’Hercule !…

181- Il porte devant lui à bras tendus son plus vieux crâne et tout à coup, voilà qu’il devient furieux.

182- J’avais bondi derrière lui, je l’avais pris à bras le corps, redoutant tout de sa folie.

183- Et il chancela, s’appuya à mon bras pour ne pas tomber.

184- Il me prend sous le bras et m’entraîne dans la grande salle de la Louve.

185- … Puis Rouletabille, qui avait à son bras la Dame en noir…

186- Mais nous nous étions interposés et Rouletabille, qui n’avait rien perdu de son calme, étendit le bras et dit :

187- Ses bras s’allongeaient aux bras du fauteuil.

Laisser un commentaire